Chez Koncept Technologies, on aime tester des outils ou des équipements nouveaux et peu connus, on s’est procuré l’outil de test réseau PocketEthernet et voici ce qu’on en pense.

Tout d’abord, il faut savoir que PocketEthernet, est né d’un projet de « Crowd Funding » soit un investissement public auquel tout le monde peux participer et qui permet de lancer de nouveaux produits en bénéficiant des fonds reçus par les « backers » investisseurs, en retour les backers reçoivent une compensation matérielle ou une réduction sur le produit fini.

Nous avions suivi le projet dès son début, et cet outil nous semblait assez prometteur, nous en avons donc commandé un.

En fait ce genre d’outil de test réseau existe déjà, en soi rien de bouleversant (notamment Fluke), mais la beauté du PocketEthernet, est qu’il est peu cher, et repose sur constructeur indépendant, qui mise sur la qualité et les fonctionnalités, plutôt que sur l’esthétique, le marketing, et les marges de profit!

Pour les pressés s’abstenir, car le produit est fabriqué et livré d’Europe, d’Allemagne plus précisément.

Il faut compter une à trois semaines pour recevoir le colis, et s’affranchir des taxes aux douanes.

Par contre, une fois déballé, surprise, un boitier bleu en métal, avec un seul et unique bouton, une prise USB, et une finition plexiglass sur les cotés pour admirer la carte ainsi que pour laisser passer la lumière des LED de fonction en façade.

Étape suivante, on installe l’application sur son téléphone ou sa tablette, et on connecte l’outil.

Je conseille fortement de lire les instructions et de comprendre a quoi servent les tests et comment les exécuter, car l’application est très simple, mais pas très intuitive.

Par exemple, il nous arrive fréquemment de vouloir connaitre l’état des paires dans un câble réseau, grâce au test « Wiremap », l’application affiche l’état de chaque câble, incluant la mise à la terre, ce qui peux être très utile.

Au niveau de tests physiques, il est possible de connaitre la longueur approximative d’un câble, d’envoyer un signal « Tone » sur le câble, afin de le tracer, et le repérer dans une baie informatique, ou dans un paquet de fils non organisés.

Les autres tests permettent d’effectuer des tests sur des couches réseau de plus haut niveau, notamment envoyer des commandes de ping, vérifier un VLAN, écouter les requêtes DHCP, …

Bref, un bel outil, avec de belles fonctions qui permettent de s’équiper pour peu cher.